Dans le cadre de l’établissement de sa charte, l’association JUTAVAQ a dû, courant d’année 2017, réaliser une analyse paysagère du territoire. Ce travail a notamment pour objectif de démontrer que le territoire prévu remplit les critères de qualité nécessaires.

Mandatant le bureau d’ingénieurs en environnement Hintermann & Weber, référent de l’Office fédéral de l’environnement sur cette thématique, l’association a également proposé à des habitants bénévoles de participer à la cartographie des éléments paysagers de leur territoire.

  1. Montaubion

Entités positives : points de vue, architecture traditionnelle, anciennes terrasses de culture.

Entités négatives : techniques sylvicoles (monocultures, gros tas de bois, etc.), lignes à haute tension , densité des dessertes.

  1. Hermenches

Entités positives : vestiges de culture en terrasse, nombreux vergers, bâtiments anciens. Entités négatives : lignes à haute tension, antenne GSM.

  1. Les Cullayes – Servion

Entités positives : bonne mixité des constructions (traditionnelles et récentes), vallons boisés, quelques haies et bosquets, vergers hautes-tiges

Entités négatives : exploitation sylvicole intensive, zones industrielles aux alentours de Servion, ligne à haute tension.

  1. Corcelles-le-Jorat

Entités positives : paysage traditionnel très bien conservé, deux maisons de maître du XVIIIe siècle, cours d’eau boisés

Entités négatives : exploitation forestière importante (monoculture, déchets de coupe, densité de layons, etc.), quelques éléments de technique agricole intensifs (halle d’élevage, serres), ligne à haute tension.

  1. Le Mont-sur-Lausanne

Entités positives : plusieurs panoramas intéressants sur le Léman et le Jura, cordons boisés, chemins creux.

Entités négatives : équipement sportifs et de loisir (terrains de sport, pistes pour cavaliers), quartiers villas.

  1. Villars-Mendraz

Entités positives : mouilles et un étang, prairies extensives, les falaises de molasse.

Entités négatives : lignes à haute tension, antennes de télécommunication, techniques culturales.

  1. Froideville

Entités positives : éléments géomorphologiques (blocs erratiques), milieu humide en forêt, anciennes bornes en forêt.

Entités négatives : ligne à haute tension, antenne, captage d’eau, constructions modernes moins intégrées au paysage rural.

  1. Mézières

Entités positives : plusieurs cours d’eau naturels, cordons boisés dominés par les aulnes noirs, quelques haies vives et des prairies extensives.

Entités négatives : lignes à hautes tensions, les antennes GSM, une zone industrielle et un morcellement important du paysage par les routes.

  1. Mauvernay

Entités positives : très peu de bâti (bien intégré), plusieurs clairières , diversité accrue de structures naturelles et paysagères,

Entité négative : forte densité de dessertes morcelle le territoire.

  1. Cugy

Entités positives : clairières agricoles en terrasses, vallon de la Mèbre, vestiges de vergers .

Entités négatives : « nouveaux » quartiers d’habitations modernes, quelques zones industrielles, territoire largement bâti.

  1. Dommartin

Entités positives : plan d’eau dans le bois de Chavanne, points de vue, qualité du bâti

Entités négatives : techniques culturales modernes.

  1. Montheron

Entités positives : Abbaye de Montheron, éléments géomorphologiques (gorge du Talent, par exemple) et naturels (milieux humides, comme le bas-marais au sud des Saugealles).

Entité négative : morcellement du paysage par les dessertes.

  1. Ropraz

Entités positives : nombreux dégagements sur les Préalpes., belles haies et bouquets, Château d’Ussière.

Entités négatives : route de Berne, avec ses ouvrages et une ligne à haute tension.

  1. Montpreveyres

Entités positives : point le plus élevé du Jorat (929 m) et la dernière tourbière du massif (Montagne du Château), installée, plusieurs petites zones humides , aulnaies, belles vues.

Entités négatives : trafic de la route de Berne, exploitation forestière (monocultures), quelques constructions mal intégrées.