Le but de ce projet de recherche mené par l’Unil est de proposer un état des lieux de l’agriculture des 13 communes membres de l’association Jorat, une terre à vivre au quotidien (JUTAVAQ) ainsi que des propositions concrètes pour un projet agricole dans le cadre du futur parc naturel périurbain du Jorat

L’initiative du projet

L’Institut de Géographie et Durabilité de l’Université de Lausanne, dans le cadre de la commission scientifique de l’association Jorat, une terre à vivre au quotidien, a formulé un projet de recherche sur la thématique agricole en lien au projet de PNP. Ce projet fait écho aux propositions faites par les habitants joratois lors des ateliers participatifs de novembre 2017. Un groupe de suivi a été créé. Ce dernier est composé d’agriculteurs, de scientifiques, du Canton, de Proconseil, de municipaux ainsi que d’un responsable de l’agriculture de la Ville de Lausanne.

Les phases du projet

1. Inventaire agricole

Les activités agricoles dans et autour du parc, ainsi que les activités connexes, seront inventoriées et cartographiées.

2. Cadre réglementaire et marge de négociation

Analyse juridique du cadre réglementaire des parcs naturels d’importance nationale, et plus spécifiquement des parcs naturels périurbains : quelles sont les contraintes spécifiques des éventuelles surfaces agricoles situées dans la zone de transition ?

3. Enquête auprès des acteurs agricoles

Une trentaine d’entretiens sont menés auprès des acteurs agricoles concernés par le projet de parc naturel (agriculteurs et transformateurs).

4. Esquisse d’un projet agricole pour l’association Jorat, une terre à vivre au quotidien

Formulation de propositions et de recommandations concrètes pour l’agriculture dans le cadre du projet de parc naturel. Celles-ci peuvent concerner l’atténuation ou l’accompagnement d’effets jugés négatifs pour l’agriculture, mais également la proposition de projets de développement. Pour élaborer cette esquisse, des discussions seront réalisées en groupe avec les partenaires de terrain.