Sur un territoire tel que la forêt du Jorat, l’eau recèle de multiples valeurs écosystémiques. Ces valeurs ont différentes formes : économiques, via la production d’eau potable, environnementales via la biodiversité qu’elle génère ou sociales, via les activités qu’elles permettent à la population de pratiquer. En termes de développement durable ces eaux sont donc essentielles. Ce projet, mené conjointement avec l’Université de Lausanne et La Maison de la Rivière sur l’année 2018, a pour but d’évaluer la valeur de cette eau potable. Nous aurons les résultats à la fin de l’année 2018.