Les biens et services écosystémiques

Les biens et services écosystémiques sont les bienfaits que les sociétés humaines obtiennent de la part des milieux naturels. Cette notion renvoie à la valeur – monétaire ou non – des écosystèmes et de la nature en général. On distingue les biens écosystémiques, tels que la nourriture, l’eau, les carburants ou le bois, et les services écosystémiques, tels que la régulation du climat ou du régime des eaux, le recyclage naturel des déchets ou la satisfaction des besoins humains, tels que le besoin de ressourcement. On distingue généralement les services de production ou d’approvisionnement, les services de régulation, les services culturels et les services de support et de soutien. Cette étude se focalise sur les services de production et d’approvisionnement en eau potable

Objectifs de l’étude

Le projet a pour objectif d’établir un état des lieux et un diagnostic des ressources, usages et infrastructures de l’exploitation de l’eau potable dans le périmètre du projet de Parc naturel périurbain du Jorat et ses environs et d’évaluer la contribution des forêts du Jorat à l’approvisionnement en eau potable des communes concernées et des habitants de la région. Le travail est divisé en trois étapes :

  • la localisation et la caractérisation de données diverses (physiques, sociales) sur la gestion de l’eau potable dans la région (étapes en cours) ;
  • une évaluation des contraintes et menaces sur les ressources en eau ;
  • une évaluation des bénéfices pour les communes du projet de Parc.

Bassins versants : Le projet de Parc est situé dans le bassin du Rhin et drainé par des rivières s’écoulant vers le Nord. Par le jeu des infrastructures d’approvisionnement en eau potable (vers Lausanne notamment), les forêts du Jorat contribuent aussi à la protection des eaux alimentant des communes du bassin du Rhône.

Les aquifères : Cette carte simplifiée résume les deux grands types d’aquifères souterrains dans lesquels sont prélevées les eaux potables : les aquifères en roches cohérentes sont formés de molasse (grès) ; les aquifères en roches meubles sont formés de moraines et d’alluvions.

 

Les sources : Cette carte résume la localisation des principales sources captées dans la région du Jorat. Cette carte est élaborée sur la base des données du Canton et fait actuellement l’objet d’une validation auprès des communes concernées.

La vulnérabilité des aquifères : Cette carte simplifiée résume la sensibilité des aquifères aux pollutions. Les fonds de vallée, où les sédiments sont assez poreux, sont particulièrement vulnérables. La zone centrale du projet de Parc est particulièrement peu sensible, ce qui garantit une qualité élevée de ses eaux.