Mobilité et accessibilité au futur parc naturel

Un parc naturel périurbain se doit d’être accessible en transports publics (Art. 22 al 5 de l’OParcs). Un état des lieux des dessertes autour et dans le massif joratois a été effectué en 2017 par le bureau d’ingénieurs en mobilité Citec. Le renforcement de certaines lignes de bus est envisagé si le parc voit le jour.

Durant l’année 2018, un travail sur les cheminements dans le futur parc naturel est effectué. Sur le principe, les sentiers balisés seront diminués de moitié en zone centrale afin d’atténuer la pression anthropique sur la nature. Cependant, le kilométrage des cheminements balisés sera garanti sur l’ensemble du massif forestier. Les parcours actuellement balisés de ski de fonds seront garanti et 3 axes est-ouest seront autorisés aux cavaliers, atteleurs et vététistes.

L’association travaille actuellement avec son réseau de partenaires à la concrétisation d’un parcours trail pour la course à pied et un parcours de VTT enduro en dehors de la zone centrale.