Animateur

Lionel Dorthe

Lieu

Abbaye de Montheron
Route de l'Abbaye 2, 1053 Montheron
Catégorie

Inscrivez-vous à notre liste de diffusion!




Footer

JORAT, UNE TERRE À VIVRE AU QUOTIDIEN Rue des Fontaines 8 | 1058 Villars-Tiercelin | info@jorat.org | tel: 021 903 09 30 | Facebook

Date

01 Oct 2020

Heure

18:30 - 20:00

Les brigands du Jorat, Montheron : capitale du brigandage

Conférence de Lionel Dorthe, historien

Au-delà du mythe qui entoure les sympathiques « Brigands du Jorat » contemporains, devenus particulièrement fameux à partir des années 1960-1970, la réalité historique se présente de façon bien plus sombre. Si l’existence de gigantesques hordes de brigands, au service de la population, relève de la légende, il convient d’admettre, a contrario, l’existence d’un réel milieu criminel. Les profils de délinquants sont toutefois si variés qu’il n’est pas possible d’en dresser un portrait-robot. On rencontre des hommes de toutes sortes, jeunes, âgés, célibataires, mariés, avec ou sans emploi, anciens mercenaires ou pères de famille… et même des femmes brigandes! En ce qui concerne plus précisément le Jorat, la légende en a fait un lieu hautement criminogène : les brigands vaudois en seraient tous originaires et il serait le théâtre exclusif du crime. Là encore, si les recherches historiques récentes ont montré qu’il s’agissait d’un topos, il faut reconnaitre qu’une mala fama quasi épidermique colle à la peau de cette région. Cette conférence entend expliquer pourquoi le Jorat a (presque) toujours été présenté comme le lieu privilégié du brigandage. Si l’étude des sources historiques oblige à nuancer ce point de vue (moins de 15% des délits commis en bande ont eu lieu dans le Jorat!), elle révèle tout de même la violence des attaques qui y furent perpétrées pendant des siècles, et ce particulièrement à Montheron, où de nombreuses victimes furent égorgées, dépouillées jusqu’à l’os et jetées dans un ruisseau ou un fossé pour effacer toutes traces susceptibles d’identifier leurs assassins

Entrée libre

X